Catégories
événements

Intervention de Fadi Kassem – Colloque Henri Guillemin 2021

Ecole Normale Supérieure (Ulm) – entrée principale

Le colloque au fil de l’eau. Suite du récit.

Il est environ quinze heures lorsque Florence Gauthier termine son exposé et laisse la place à Fadi Kassem.
Nous allons écouter l’avant-dernier intervenant de cette journée : deuxième exposé concernant l’enseignement de l’Histoire stricto sensu.

Fadi Kassem est professeur d’histoire-géographie dans l’enseignement secondaire et dans les classes préparatoires au concours de Sciences Po.
Il enseigne également dans le cursus de préparation aux concours des grandes écoles de commerce.

Fort de cette expérience, il présente un bilan aussi détaillé qu’implacable de la situation qui prévaut aujourd’hui dans l’enseignement de l’Histoire contemporaine en direction des jeunes adultes

Intervention de Fadi Kassem

« L’Histoire droitisée : le triomphe d’une vision réactionnaire du monde »

Fadi Kassem, diplômé de Sciences Po, agrégé d’histoire, professeur d’histoire-géographie dans l’enseignement secondaire et dans les classes préparatoires (concours de Sciences Po et des grandes écoles de commerce). Membre du jury du CAPES d’histoire-géographie.

Prochain épisode : le 3 avril avec Annie Lacroix-Riz.

Catégories
événements Vidéos

Intervention de Florence Gauthier – Colloque Henri Guillemin 2021

Salle Jean Jaurès – ENS (Ulm)

Le colloque au fil de l’eau. Suite du récit.

La pause déjeuner est arrivée à son terme. Il est 14h30. Après les présentations de la situation dans les domaines littéraires et économiques, Florence Gauthier monte à la tribune pour ouvrir la deuxième partie du colloque consacrée à l’enseignement de l’Histoire, centré sur les périodes modernes et contemporaines.

A travers son exposé, Florence Gauthier rétablit un certain nombre de vérités historiques sur la Révolution française qui sont, soit passées sous silence, soit complètement déformées.

Elle vise ainsi à montrer en creux, tout ce qui n’est pas enseigné de nos jours concernant cet épisode de l’Histoire nationale.

Intervention de Florence Gauthier

« Comment enseigner l’histoire de la Révolution de 1789-1794 aujourd’hui ? »

Florence Gauthier, historienne, maître de conférences en Histoire moderne – Université Paris VII-Denis Diderot

Prochain épisode : le 15 mars avec Fadi Kassem.

Catégories
événements Vidéos

Intervention de Rémy Herrera – Colloque Henri Guillemin 2021

Le colloque au fil de l’eau. Suite du récit.

Il est environ 11h10 lorsque Yves Ansel arrive à la fin de son intervention. C’est au tour de Rémy Herrera de monter à la tribune pour cette troisième intervention sur « l’enseignement de l’Histoire en péril » qui clôturera la matinée.

Cette intervention permet de montrer que ce «péril» n’est pas limité à l’enseignement de l’Histoire littéraire et de l’Histoire stricto sensu, mais touche aussi d’autres disciplines importantes des sciences humaines, celles où devraient toujours s’exercer l’esprit critique ; parmi elles, l’histoire des « sciences » économiques qui porte sur les différentes théories et modèles d’organisation de la vie sociale.

Intervention de Rémy Herrera

« Sciences économiques : état des lieux de la discipline, de ses enseignements et de la recherche « 

Rémy Herrera, Economiste, docteur d’État, chercheur au CNRS (UMR8174 – Centre d’économie Sorbonne). Enseignant à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Prochain épisode : 1er mars avec Florence Gauthier.

Catégories
événements

Intervention de Patrick Berthier – colloque Henri Guillemin 2021

Salle Jean Jaurès – ENS (Ulm)

Le colloque au fil de l’eau. Un récit.

En ce samedi 6 novembre 2021, une inhabituelle effervescence vrombit à l’entrée de la salle Jean Jaurès de l’Ecole Normale Supérieure (Ulm) pour le colloque Henri Guillemin sur le thème : « Enseignement de l’Histoire en péril – Histoire politique, littéraire, économique »

Il est 9 h 30 et déjà un groupe se presse au contrôle des entrées : une quinzaine de personnes s’étant décidées à venir au dernier instant, affluent, légèrement excitées.
C’est un peu plus compliqué cette fois-ci, car, outre le contrôle des inscrits, il faut biper le passe sanitaire des participants, oublié, perdu, caché, volé, enfoui dans les poches, dans le sac, dans la capuche, dans la poche de devant, de côté, de derrière, ah zut mon smartphone ne capte pas ! On cherche, on cafouille, mais, finalement ça bipe ! ouf ! On peut entrer.

Mais le groupement devenu petite foule se dirige vers…, non pas tout de suite dans la salle, mais à un mètre derrière où s’est installé le stand des éditions Utovie. Une étroite table pleine d’ouvrages d’Henri Guillemin. Ca déborde. La petite foule, une fois bipée, s’y précipite avec détermination.

A cet instant – il est environ 9h 50 – l’ambiance est conviviale. Tout le monde se parle. Au-delà des masques – ces tueurs de sourires – on se sourit malgré tout par les yeux. On sent que tout le monde est heureux d’être ici pour ce colloque, « en présentiel », (comme on dit).

Après avoir arpenté les allées et accueilli les intervenants, le président de l’association prend la parole à la tribune pour introduire le colloque.

Il est 10h10 quand il passe le relai au premier orateur, Patrick Berthier.

Le colloque commence, le public est tout ouïe.

Intervention de Patrick Berthier

« Ne pas se laisser monter sur la cervelle » : Guillemin face à l’enseignement de son temps.

Patrick Berthier, ancien élève de l’ENS, agrégé ès lettres, docteur d’Etat, co-fondateur de LAHG.

Prochain épisode : 31 janvier avec Yves Ansel.